Semaine 32, An 2013

Récap’ de la semaine passée un peu en retard, eu égard à mon planning professionnel. Mais pas de fausses excuses et rattrapons nous dès maintenant!
Commençons donc par ces deux faits divers (merci de laisser les blagues vaseuses au vestiaire) passés plutôt inaperçus, et pourtant similaires jusque sur le plan  géographique, à savoir un « jeune » (comprenez ce qu’il vous plait) en scooter, poursuivi par deux gendarmes. Chacun clame que l’autre à commencé (merci pour l’ambiance cours de récré) et au final le premier fait, voit un gendarme et un suspect finir à l’hôpital, quand le deuxième évènement saute les étapes et envoi le suspect directement à la morgue.
Je souhaiterais dire aux gens qui rapportent ces drames dans les journaux, que même si le « devoir d’informer » me semble nécessaire, voire vital, il serait bon de choisir des termes plus neutres! Car si les personnes telles que moi, et je les espère nombreuses, considèrent que d’aucun n’est exempt de bêtises, et ce en dépit de l’âge, l’origine ou la profession, nombreux verront dans un terme aussi anodin que « jeune » la définition de la dernière génération de descendants d’immigrés nord africain. Merci donc d’involontairement fasciser la France. Merci de revoir votre dictionnaire des synonymes.

Notre cher président, toujours en tournée champêtre estivale, nous explique grosso modo que l’été, c’est fait non pas pour voter et débattre des heures durant dans un hémicycle sur-climatisé, mais bien pour expliquer les actions du gouvernement aux citoyens… En gros l’été c’est fait pour discuter en plein air plutôt qu’en intérieur. Et comme il est déjà compliqué de remplir un hémicycle (et à fortiori d’en garder les membres concentrés, mieux vaut leur donner quartier libre plutôt que de leur courir après). Messieurs, si vos job vous ennuient, je suis sûr que nombre de vos électeurs seraient prêt à prendre votre place seulement pour ne pas avoir à en faire plus. Alors soyez généreux et montrez l’exemple, les convocations pôle emploi ne font pas de pauses quelque soit la saison!

A l’international, personne n’aura manqué l’affaire du pédophile espagnol arrêté pour attouchement et relation sexuelle sur onze mineurs. Gracié, il sera par la suite disgracié par le roi. Pour la suite de l’histoire je vous donne rendez-vous dans le prochain récap. Mais cette évènement me laisse à penser que du pot de vin au bakchich, il n’y a qu’un détroit.

Mais revenons à notre cher pays et à ses secouristes qui, malgré le don de leur vie à aider celle des autres, sont de plus en plus souvent agressés lors d’intervention en quartier difficile. Dernier exemple en date, Toulouse, quartier du mirail, deux interventions et deux agressions. Je ne soutiens pas toujours l’action des forces de l’ordre, mais là je les supplie de ne surtout pas abandonner ces quartiers où une minorité d’individus aux faibles connexions synaptiques tentent d’instaurer des zones de non droit. Nous en remercierons un anciens président qui, alors en poste au ministère de l’intérieur, avait jugé la police de proximité totalement contre productive (souvenez-vous, les quotas de PV c’était lui!). Secouriste, rester debout et fier de votre tache!

Enfin le petit point sourire nous est porté par notre équipe nationale de natation qui rayonne actuellement aux championnats du monde. Mais le plus drôle est que cette année, les entraineurs ne félicitent pas le travail des nageurs, mais remercient les courants favorables, qui seraient produits par les pompes des bassins, dans certains couloirs. Nombreux sont ceux qui ont affirmé que la technologie finirais par aider, voire compléter, l’humain lambda à se dépasser! L’exception culturelle française l’a fait!

Sur ces bonnes paroles, bon dimanche mercredi et à la semaine prochaine!