Paysage politique 2025

« Tulle, Préfecture de Corrèze, de notre correspondant Antoine Eckart »

« Très tôt ce matin, les inspecteurs de la division fraude de la Police Judiciaire de Corrèze on perquisitionnés les locaux de la permanence de l’ancien Président de la République, François Hollande. Cette intervention, simultanée à la perquisition du siège du Parti Socialiste, rue de Solferino à Paris, survient après les révélations de détournement de fonds publics suite à l’achat, en 2017 par l’armée française, des premiers drones européens.

Tout à commencé en 2019, lorsque la Commission Européenne de Surveillance des Marchés épinglait la société EDC (European Drones Concept) pour fraude sur le paiement des indemnités de retard qui avaient fait scandale quelques années auparavant. La CESM, au-delà de constater que les indemnités variaient fortement d’un pays à l’autre (alors qu’elles auraient du être similaires), découvrait par la même que si elles apparaissaient dans les bilans comptable de la société EDC, nombres n’apparaissaient pas dans les comptabilité des divers Trésors Publics Européens.

Après de nombreux rebondissement, qui ont vu tomber plusieurs puissants d’Europe des années 10, c’est au tour de l’ancien Président Français d’être éclaboussé par cette affaire. Il serait actuellement entendu à titre de témoin par le Juge X et les inspecteur de la PJ de Paris. Le Parquet devrait réclamer la mise en résidence surveillé de M. Hollande, suite aux nombreuses fuites de politiciens déchus dans cette affaire.

Le mandat de l’ancien Président, qui était déjà troublé par les affaires Cahuzac à peine quelques mois après son commencement, la forte contestation nationale et la monté des extrémismes, l’avait empéché de mettre en place nombres de réformes essentielles, et ouvert la voie au partis extrémistes de tout bords suite à la dislocation de l’UMP (lui-même compromis dans une guerre interne et plusieurs ennuis avec la justice). Aujourd’hui, les fort soupçons des enquéteurs à l’encontre de plusieurs cadres du PS pourrais, si elles sont fondé, précéder la dislocation du dernier « grand » parti de gauche.  »

Peut être le 27 Juillet 2025….

Publicités