Semaine 31, An 2013

Un résumé d’actualité bien triste. La moitié du monde s’embrase, l’autre se prosterne, et entre les deux la violence quotidienne des petites idéologies de caniveau continuent de se répandre…

Pour commencer, trois nuit de guerrilla en Egypte entre les partisans du président déchus Morsi ( Pro-islamique s’il faut encore le préciser) et les rebelles de la place Tarir de la première heure (plus laïque semble t’il) . Résultat, plusieurs dizaines de morts, une armée qui, malgré sa compromission dans le régime pré-printemps arabe, continu de prendre en importance dans ce conflit, sous couvert d’arbitrage, afin semble t’il de reprendre le pouvoir en toute discrétion et surtout, de façon bien plus légitime!

Au Pakistan deux attentas faisaient également une dizaine de morts en plus, revendiqué bien sur par le groupuscule du groupuscule d’un groupe terroriste bien connu. On les remerciera au passage de permettre aux complexes militaro-industriel d’occident de prospérer! « Continuez comme ça les gars, et bientôt la crise ne sera qu’un mauvais souvenir! » Et l’immigration clandestine par la même à force de faire feu sur de pauvres diables n’étant parfois même plus propriétaire de leurs corps.

Plus proche de nous, tandis que les politiques français de la fin du XX° continue leurs courses avec la justice (certaine on commencé il y’a presque vingt ans c’est vous dire que l’on est loin de l’arrivée!), ceux du début du XXI° se mettent déjà sur la ligne de départ. En vrac? Cahuzac et ses trous de mémoire, Balladur et le financement de la campagne de 95, Sarkozy et un peu tout son mandat selon les sources, DSK et sa passion des femmes et j’en passe! Il est intéressant de voir que les plus anciens ont généralement soutenu les plus jeunes.

Seul instant de répis, à en croire toute la presse mondiale excepté le Guardian, la naissance de George, fils présumé légitime de la dernière grande famille des « fils de » se trouvant de l’autre côté de la manche. J’admet que si la plus ancienne ascendante encore en vie du petit George à eu le bon grès de dédouaner ses « sujets » de son entretien, étant autant monarchiste que Proudhon était libéral, j’ai du mal à reconnaitre le principe qu’un titre archaïque et anachronique puissent encore faire se prosterner des individus libre et (je l’espère) instruits.

En résumé du résumé, quand d’un côté du monde l’on meurt pour rester debout, de l’autre côté, on se met à genoux devant une nouvelle vie.

Sur ces bonnes paroles, bon dimanche et à la semaine prochaine!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s